Rechercher

Et les Îles alors?!

Mis à jour : mai 24

Tout est changement. Tout le temps. En permanence. De cette réalité, plusieurs philosophies ancestrales en font un de leur message central.


Les aléas d'une entreprise font partie de cette réalité, nous n'échappons pas à la règle. Et même si certains imaginaient que nous pourrions fonctionner ainsi indéfiniment, la réalité en temps de pandémie vient leur prouver le contraire. La planète dicte ses lois et nous aurions tort de ne pas l'écouter.


Mais ces changements, comment pouvons-nous alors mieux les appréhender? Qu'est-ce qui constitue notre capacité de résilience? J'en parlais dans le premier article paru sur ce blog, notre sentiment de bonheur, très subjectif, en fait partie. Le kitesurf est d'ailleurs un bon moyen pour "recharger" ce capital précieux dont nous sommes tous pourvus, mais qui souffre de la situation actuelle.



L'entourage aussi est un facteur déterminant de cette capacité à s'adapter aux changements nouveaux, imprévus, incertains, qui nous mettent à l'épreuve. Dans notre cas, on le remarque par différents vecteurs. On le remarque avec notre association touristique, tourisme Îles de la madeleine, qui nous aide en répondant à nos questions, en nous aidant à lever le doute sur certaines confusions. On le remarque à travers certains indicateurs que nous analysons le plus objectivement possible, notamment les statistiques de progression du virus et ses éclosions. On le remarque aussi par des marques d'affections et de soutien que nous avons reçu d'une partie de la communauté des Îles-de-la-Madeleine.


En effet, la situation est difficile pour tout le monde. Elle implique de nombreux questionnement, tant sur le plan sanitaire que sur le plan humain. Tant sur le plan touristique que sur le plan du commerce durable. La situation sera-t-elle suffisamment stable pour accueillir des touristes cet été? Les madelinots sont-ils d'accord d'accueillir des touristes québécois sur leur territoire? Les acteurs du tourisme sont-ils prêt et capable de supporter un tel coup dans leur budget et leurs revenus? Cette manière d'accueillir le tourisme sur un territoire aussi petit est-elle vraiment la bonne, est-elle durable écologiquement?



Dans notre cas, la réalité est en faite plus composée de questions qui restent partiellement sans réponse que de certitudes bien établies. On se questionne sur l'accueil qu'on nous réservera, mais on se questionne aussi sur l'impact de notre présence aux Îles dans ce contexte. On se questionne sur la cohérence des mesures sanitaires établies et leur effectivité. On se demande dans quelle mesure on sera capable de pratiquer le kitesurf et de l'enseigner, quel accueil on réservera à cette pratique.


Malgré tout, nous avons confiance. Confiance que les organisations régionales sauront composer avec les intérêts de tous pour trouver une solution consensuelle. Trouver un équilibre malgré les divergences d'opinions. Et de notre côté, nous espérons vivement que les madelinots oseront s'essayer au kitesurf cette année. Que nous pourrons soutenir à notre manière les initiatives locales qui sont si fortes aux îles.


On espère vous voir et on se réjouit d'avance!


Guillaume Bellefleur




0 vue

© 2020 by Anhookedkite 

  • Instagram
  • Facebook